• Grey Twitter Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Google+ Icon

Lutherie

Le N'Goni

A l’origine, le n’goni est appelé le « donso n’goni » ; c’est-à-dire l’instrument des chasseurs. On le retrouve dans les pays d’Afrique de l’ouest, et plus précisément dans le pays Wassoulo. Il est composé de 6 cordes (En fait, ce ne sont pas des cordes mais des boyaux qui se tendent avec une ficelle et des nœuds), et d’une calebasse utilisée comme caisse de résonance. Comme de nombreux instruments, le n’goni a été modernisé. Cette harpe rythmique est aujourd’hui composée de 6-8-10-ou 12 cordes, et certains musiciens vont même jusqu’à 14 cordes.

J’ai créé un modèle de manche avec diffèrent bois exotique « amarante sapeli padouk »  et des clefs de guitare. Avec cette méthode, il devient beaucoup plus simple d’accorder son instrument. Quant aux calebasses, je les fais venir directement de Bamako.

La Flûte Peul

 

La flûte peul est différente de la flûte traversière, du saxophone et d’autres instruments chromatiques. Elle est diatonique, et étant donné qu’elle se joue sur les harmoniques, on obtient d’elle une gamme lydienne*. Il existe plusieurs tonalités, je peux en fabriquer six : La, La bémol, Sol, Sol bémol, Fa et Mi. Chacune d’entre elle à la possibilité de jouer sur au moins 3 modes.

 

Comme la flûte traversière et d’autres instruments à vent, on l’accorde !! Notamment en déplaçant la cire placée sur l’extrémité de l’embouchure. (voir vidéo ci jointe)

Les flûtes en La et en La-Bémol sont souvent jouées dans les ballets guinéens, elles s’accordent très bien avec le balafon et la Kora, et comme elles sont très aigus,  leur son reste présent malgré la puissance des djembes.

Attention, il y a souvent des confusions au niveau de l’appellation de tonalité entre la Kora et la flûte. Lorsque l’on dit que la Kora est en Fa, ce n’est pas forcément la flûte en Fa qui correspondant mai celle en La-bémol car les repères ne sont pas les même pour tous (à savoir !!!)

La flûte la plus fréquemment utilisée est la flûte en Sol. Elle n’est pas trop aigu, pas trop grande, contrairement aux flûtes en Fa ou en Mi qui sont très grandes et demandent beaucoup de souffle et de puissance. Elle est idéal pour l’apprentissage et réputée pour être la plus « passe partout ».

la flûte en Sol-Bémol est très utilisée dans la musique peul, mais trouve moins souvent sa place que les autres. Elle a un très beau timbre

la flûte en Fa se joue beaucoup avec la kora et le balafon. Ce mélange est très agréable, puisque la flûte apporte un son moins aigu.

Je n’ai jamais vue la flûte en Mi en Afrique. Elle très belle pour ses basses, mais malheureusement pas accessibles a tous à cause de sa taille…

Nb : Un grand merci à l’Association de découverte de l’art et de la culture africaine qui nous transmet ces informations concernant la flûte.

Voici mes tarifs et mes accords :

-de 60 à 90 euro pour des flûtes de découvertes (les accords et la qualité sonore sont bons, le bois est de petit diamètre, donc très facile à jouer, excellent pour débuter)
-de 60 jusqu’à 90 euro pour les flûtes pentatoniques ainsi que celles a six trous (style bansouri)

-de  80 a 200 pour les flûtes peuls car il y a les flûtes d’étude et professionnelle

La  : 80   euro flute d étude  100 euro professionnelle
La-bémol :  100  à 135 euros
Sol : 120 à  150  euros
Sol-bémol : 130 à 160 euros
Fa : 140 à 180 euros
Mi : 160 à 200 euros

Les frais d’envois sont de 8 euro.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now